Les Instituts de Recherche Technologique ont pour mission de développer des filières technologiques et économiques très compétitives. Thématiques, orientés marchés et interdisciplinaires, ils rassemblent des compétences académiques et industrielles pour leur permettre d‘innover dans des domaines stratégiques pour la France.

 

Depuis 2015, ils se sont regroupés en association French Institutes of Technology (FIT) avec quatre objectifs :

  • renforcer l’attractivité, et promouvoir le modèle des IRT, dans leur diversité structurelle et organisationnelle, tant sur un plan national qu’international ;
  • être l’interlocuteur de la Commission Européenne pour que les IRT trouvent toute leur place au sein des différents programmes de Recherche et d’Innovation et notamment les programmes H2020 ;
  • promouvoir les échanges entre leurs membres et la coordination de leurs actions pour optimiser leur efficacité de fonctionnement, leur développement et leur pérennisation ;
  • développer la cohérence entre les différents objets du Programme « Investissements d’Avenir » notamment en renforçant les liens entre les mondes académiques et industriels. Cette cohérence pourra également s’illustrer entre les IRT par l’identification d’axes communs thématiques de coopération scientifique.

 

8 IRT en France

Chaque IRT regroupe sur son site principal des compétences de haut niveau, des équipements et des plateformes technologiques d’excellence. Il pilote des projets de recherche appliquée jusqu’à la démonstration et au prototypage industriel et veille à la valorisation économique des résultats obtenus. Il participe au rayonnement de l’innovation française sur la scène internationale.

 

Il existe en France huit Instituts de Recherche Technologique :

  • IRT b<>com : technologies du numérique (hypermédia, réseaux ultra haut débit et e-santé), Rennes, Brest et Lannion
  • IRT Bioaster : microbiologie et maladies infectieuses, Lyon et Paris
  • IRT Jules Verne : manufacturing avancé, Nantes, Angers et Le Mans
  • IRT M2P : matériaux, métallurgie et procédés, Metz
  • IRT Nanoelec : nanoélectronique, Grenoble
  • IRT Railenium : système ferroviaire, Valenciennes, Lille et Compiègne
  • IRT Saint Exupéry : aéronautique, espace et systèmes embarqués, Toulouse et Bordeaux
  • IRT SystemX : ingénierie numérique des systèmes, Paris-Saclay.

 

Les huit IRT bénéficient d’un financement de l’État au titre du Programme d’Investissements d’Avenir.

 

chiffres-clés-Association-des-irt

 

 

Découvrez le site internet de l’association : www.french-institutes-technology.fr