logo-force-juillet-2016-v4-01Les constructeurs automobiles sont dans l’obligation de diminuer les émissions de CO2 des véhicules qu’ils produisent. Le développement des pièces en composites dans la composition d’un véhicule doit permettre de participer à atteindre ces objectifs.

 

La PAN (poly-acrylonitrile), matériau de référence utilisé aujourd’hui pour la fabrication de pièces composites s’avère bien trop coûteux pour les exigences de l’industrie automobile. On estime pouvoir diviser par deux ce coût en recourant à des matériaux alternatifs et en améliorant les procédés de fabrication.

 

L’optimisation ou la suppression de certaines étapes du procédé de fabrication devraient permettre de réduire les coûts pour obtenir une fibre de carbone économique. L’objectif est d’obtenir une fibre de carbone « économique » à moins de 8€/kg, dont les performances seraient de l’ordre de 2500 MPa en résistance à la rupture et de 250 GPa en module d’élasticité.