Publié le : 21/12/2018

Dans le cadre du projet FATAL, DAHER a confié à l’IRT Jules Verne la réalisation des essais de caractérisation sur le prototype du marche-pied en titane réalisé au moyen du procédé de fabrication additive.

 

 

Un projet B to B dans le cadre du projet FATAL

Le projet FATAL portant sur la fabrication additive en alliage de titane et d’aluminium et mené par l’IRT Jules Verne conjointement avec 8 partenaires comporte 4 étapes :
– La construction d’une base de données matériaux,
– La reconception de pièces via de l’optimisation topologique mécanique, thermique et électrique,
– La fabrication des pièces pour comprendre l’impact du procédé sur les caractéristiques matériaux.
– La caractérisation, qui soumet les pièces à différents types de sollicitations pour tester leur tenue statique et en fatigue.

Pour réaliser cette dernière étape dont l’objectif était de valider les hypothèses de tenue mécanique du marche-pied fabriqué, DAHER a choisi de faire confiance à l’IRT Jules Verne.

 

 

Exploiter le banc multi-axial pour valider les hypothèses

 

 

Ainsi, dans le cadre de son offre de services alliant compétences de haut niveau et équipements de pointe, l’IRT Jules Verne a conduit des tests sur son banc multi-axial situé à l’ENSAM d’Angers. Les essais avaient pour objet de soumettre le prototype du marche-pied à différents types de sollicitations pour tester sa tenue en statique et en fatigue.

A cet effet, les équipes d’experts dédiées banc multi-axial ont réalisé le montage qui a permis d’appliquer au marche-pied différents cas de charges pour tester ses caractéristiques mécaniques. Ils ont ainsi utilisé différents outils d’analyse disponibles sur cet équipement de pointe, dont la stéréo-corrélation permettant un post-traitement poussé (contraintes, déformations, …).

 

 

Allier toutes les expertises de l’IRT Jules Verne, pour proposer une solution globale aux industriels

Le cas d’étude du marche-pied de DAHER est un exemple probant de la mise à profit de l’ensemble des expertises et équipements de l’IRT Jules Verne pour mener un projet de R&D industrielle dans sa globalité, depuis les premières simulations jusqu’aux tests finaux, en passant par la conception et la fabrication de la pièce par un procédé de fabrication additive poudre.

 

 

Sur le même sujet