Afin de permettre aux industriels de garder une longueur d’avance technologique, l’IRT Jules Verne s’est fixé un objectif : stimuler la recherche fondamentale en lien avec ses thématiques R&D. Ainsi, en 2017, l’IRT Jules Verne a lancé PERFORM, un programme de thèses visant à développer la recherche amont dans le domaine du manufacturing. À terme, ce programme permettra de renforcer les effectifs de recherche dans le domaine de l’usine du futur et d’apporter une contribution au renforcement de cette thématique d’excellence ligérienne.

 

Le principe

Le programme repose sur un système de grappe de thèses : elles sont lancées par groupes, sur des domaines focalisés pour obtenir un impact d’ensemble significatif. Les thèmes sont co-définis chaque année par l’IRT Jules Verne et ses partenaires industriels, comme par exemple la maîtrise des interfaces mono-matrice composite thermoplastique ou encore les outils pour la conception et le déploiement de lignes de production reconfigurables pour la saison 2018.

 

6 thèses sont lancées chaque année : ainsi, en régime établi, le programme sera constitué de 18 thèses et doté d’un budget annuel de 1,3 M€. Le financement est réparti entre l’IRT Jules Verne, les industriels, les académiques, Nantes Métropole et la Région des Pays de la Loire.

 

Les bénéfices

  • Pour les industriels : accéder, au regard d’un investissement limité, aux résultats d’un ensemble de thèses, focalisées sur des thèmes qu’ils ont définis, et disposer d’un véritable outil de veille ciblé.
  • Pour les académiques : bénéficier d’un levier supplémentaire pour développer la recherche fondamentale orientée et créer de nouvelles opportunités de collaboration avec les industriels impliqués.
  • Pour l’IRT Jules Verne : préparer l’avenir, en participant au développement de recherches avancées dans ses domaines clés.

 

Témoignages

PERFORM vu de l’intérieur : voir plus loin et innover

 

J’ai intégré l’IRT Jules Verne en janvier 2018 en tant que doctorante, dans le cadre de la première édition du programme PERFORM, pour une durée de 3 ans. Mes travaux portent sur une approche expérimentale du procédé de fabrication additive métallique arc-fil et sur sa modélisation thermo-métallurgique et mécanique.

Être doctorante à l’IRT Jules Verne me donne avant tout l’opportunité de travailler sur des problématiques ayant un réel intérêt pour des acteurs industriels venant de divers secteurs d’activités. Au contact de l’ensemble des domaines de recherche de l’IRT Jules Verne, je profite d’une expertise pluridisciplinaire sur mon travail. Au quotidien, cela implique d’être en perpétuelle réflexion sur l’avancée et l’orientation de ma thèse, mais toujours en me sentant épaulée, dans une dynamique de travail amenant constamment à voir plus loin et à innover. Un beau challenge enrichissant !”

 

Lauriane Guilmois, Doctorante à l’IRT Jules Verne | École doctorale 3M (Matériau, Matière, Molécule), Institut des Matériaux Jean Rouxel de Nantes (IMN), Institut de Recherche Dupuy de Lôme (IRDL) à Lorient, Sous la direction respective de Pascal Paillard et Philippe Le Masson

 

 

Demande de renseignements