La nouvelle équipe prévoit des actions à la fois pour consolider les retombées des projets des IRT et étendre encore leurs interactions avec les autres acteurs français de l’innovation, tout en supportant le développement d’actions inter-IRT ainsi que le rayonnement international.
 

Paris, le 9 mars 2017 – FIT (French Institutes of Technology), association des IRT créée en 2014, vient d’élire son nouveau bureau pour les 2 prochaines années. Vincent Marcatté, Président de l’IRT b<>com est reconduit en tant que président de l’association. Gilbert Casamatta, Président de l’IRT Saint Exupéry, voit également son mandat de vice-président renouvelé. Eric Perrin-Pelletier, Directeur général de l’IRT SystemX, est élu secrétaire général et Alexandre Moulin, Directeur général adjoint de BIOASTER, assurera les fonctions de trésorier.
Cette nouvelle équipe pilotera l’action de l’association qui s’organisera autour de 2 axes prioritaires : le renforcement des collaborations inter-IRT sur les projets R&D et l’élargissement de la visibilité des IRT à l’international.

En 4 ans, les IRT se sont imposés dans le paysage des structures d’innovation et sont reconnus comme fers de lance du renouveau industriel français. Le bilan publié par le CGI le 2 mars dernier confirme qu’ils sont devenus des « outils d’excellence pleinement opérationnels ainsi que des acteurs agiles du renouveau industriel, économique et sociétal français ». C’est un rôle qu’ils entendent remplir pleinement en accroissant encore les retombées concrètes de leurs projets R&D et en multipliant les collaborations avec les PME et start-up. Les IRT renforceront par ailleurs les relations engagées avec les établissements académiques : FIT prévoit la signature de nouveaux accords de partenariat ou encore le lancement d’initiatives communes avec les partenaires actuels de l’association des IRT (comme les accords de partenariats signés avec les SATT en 2015 et les Instituts Carnot en 2016).

Renforcement des collaborations inter-IRT

Dans le cadre des actions de FIT en matière de promotion des échanges entre membres et de coordination des actions pour optimiser leur efficacité de fonctionnement, leur développement et leur pérennisation, la nouvelle équipe encouragera le lancement de programmes inter-IRT à l’image de ce qui s’est mis en place, d’une part, dans le cadre du programme national sur les composites thermoplastiques dans l’aéronautique, copiloté par l’IRT Jules Verne et le GIFAS, et dans lequel les IRT Jules Verne, M2P et Saint-Exupéry sont engagés, et d’autre part, en 2016, sur la Fabrication Additive (cf. encadré ci-après). L’objectif est de lancer 2 à 3 nouveaux programmes inter-IRT en 2017/2018. FIT accompagnera également les IRT dans une démarche de réponse collective aux appels à projets du PIA3.

Elargissement de la visibilité des IRT à l’international

Au niveau international, FIT continuera à agir pour augmenter la lisibilité et la visibilité des IRT vis-à-vis d’autres structures et écosystèmes d’innovation. L’association s’attachera à développer des partenariats structurants avec d’autres organisations et instituts de recherche internationaux, à mener plus d’actions concertées impliquant plusieurs IRT en lien avec des hubs d’innovation majeurs dans le monde, à favoriser l’intégration des IRT dans davantage de Digital Innovation Hubs (DIHs), à renforcer ses actions auprès de la Commission Européenne pour que les IRT trouvent toute leur place au sein des différents programmes de Recherche et d’Innovation et notamment les programmes H2020.

« Si les IRT jouent à plein leur rôle d’accélérateurs des innovations technologiques au service d’enjeux industriels, économiques et sociétaux, c’est grâce à un modèle de collaboration public-privé totalement inédit et supporté par des plates-formes technologiques de pointe. Au sein de FIT, pour les 2 prochaines années du mandat qui vient de nous être confié, nous nous attacherons à coordonner et porter encore plus les actions collectives entre IRT. 3 objectifs à cet engagement : que la force de leur modèle se traduise par encore plus de produits et services innovants mis sur le marché ; que les IRT soient plus impliqués dans les programmes d’innovation européens ; et que la reconnaissance internationale élargie acquise fasse des IRT français un exemple à suivre », commente Vincent Marcatté, Président de FIT.

 Présentation des 4 membres du bureau de FIT

Vincent Marcatté, Président
Vincent Marcatté préside l’IRT b<>com depuis mai 2012. Il est également Président du pôle de compétitivité mondial Images et Réseaux depuis fin 2008 et membre du Bureau de l’AFPC. 
Il est Vice-Président Open innovation à Orange Labs avec pour mission d’orchestrer la stratégie d’innovation ouverte au sein des différents écosystèmes dans lesquels le Groupe Orange est impliqué. 
Vincent est également porteur du plan Nouvelle France Industrielle sur la Réalité Augmentée au sein de la solution Objets Intelligents. 
Très impliqué dans l’écosystème local et la reconnaissance de l’excellence du numérique breton et ligérien, il est également membre du conseil de surveillance de Bretagne Développement Innovation, de celui de a french-institutes-technology.fr French Tech Rennes Saint Malo, de l’Ecole de Design de Nantes et de la Cité des Télécoms. Il est également membre du Comité Carnot et est enfin l’un des rares français à avoir été membre de l’ISTAG, organisme qui conseille la Commission européenne sur la stratégie en matière de numérique. 
Diplômé de l’ESIGElec et du programme Executive MBA de l’ESSEC Paris, Vincent a mené toute sa carrière chez Orange où il a contribué à la création de la première plateforme Internet qui a donné naissance à Wanadoo. Il a représenté Orange plusieurs années au World Wide Web Consortium (W3C). Il a ensuite été Responsable d’un laboratoire de R&D spécialisé sur la convergence du Web et de l’Audiovisuel dont sont issues trois start-ups (Envivio, Streamezzo, WokUp) puis il a été Directeur des Compétences et de la Transformation de la R&D d’Orange avant de prendre ses fonctions actuelles.

 

Gilbert Casamatta, Vice-Président
Gilbert Casamatta est président de l’Institut de Recherche Technologique Antoine de Saint-Exupéry. Ingénieur de génie chimique, il est entré au CNRS en 1974 en tant que chercheur associé. Il est devenu en 1986 professeur des universités à l’Institut National Polytechnique de Toulouse. Il est aujourd’hui professeur de classe exceptionnelle. 
De 1993 à 1995, il a dirigé le service des relations industrielles de l’INPT puis l’Ecole Nationale Supérieure de Génie Chimique appartenant à la même université. Puis il a partagé sa carrière entre recherche fondamentale, projets collaboratifs avec l’industrie et relations internationales. Il a notamment été Membre du Conseil National des Universités jusqu’en 1996, viceprésident du jury d’Agrégation des procédés physico-chimiques jusqu’en 2002, vice-président de la Société Française de Génie des Procédés jusqu’en 2006, International Advisor du Journal of Chemical Engineering of Japan (2000-2002), membre du Conseil pour la Science et l’Innovation de RHODIA jusqu’en 2012, membre du Conseil Économique et Social Régional de Midi-Pyrénées, vice-président de “Midi-Pyrénées Innovation”.
De 2005 à 2012, Gilbert Casamatta a été président de l’Institut National Polytechnique de Toulouse. Pendant cette période, il a été élu au Conseil d’Administration de la Conférence des Présidents d’Université. En avril 2010, il a été élu président du PRES « Université de Toulouse » où Il conduit les candidatures du site au PIA (Idex, IRT, SATT). Enfin en 2014, il a occupé les fonctions de chargé de mission auprès de la Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche où il a préparé le décret de création du Haut Conseil pour l’Evaluation de la Recherche et de l’Enseignement Supérieur.

 

Eric Perrin-Pelletier, Secrétaire général
Eric Perrin-Pelletier est Directeur Général de l’Institut de Recherche Technologique SystemX.
Diplômé de l’Ecole Nationale Supérieure d’Ingénieurs Electriciens de Grenoble, Il entre en 1982 chez Dassault Electronique en tant qu’ingénieur logiciel pour le développement des systèmes de validation des logiciels sur calculateurs embarqués, puis en charge de projet amont pour des systèmes de simulation et d’aide à la décision. En 1989, Eric Perrin-Pelletier rejoint Alcatel au démarrage de la téléphonie cellulaire avec la technologie GSM. Il participe à l’évolution rapide des produits de téléphonie mobile en assurant la direction notamment du Bureau d’Etudes puis de la ligne de produits « advanced phones ».
En 2000, il rejoint la division Entreprise à Los Angeles aux Etats-Unis pour créer la direction des programmes R&D sur les produits Data et assurer la direction du développement matériel. 
En 2004, Eric Perrin-Pelletier intègre la direction centrale de la recherche corporate d’Alcatel puis prend la french-institutes-technology.fr direction du Centre de Recherche & Innovation en France. 
En 2009, il rejoint Supélec en tant que Directeur Stratégie Campus pour participer aux initiatives liées aux investissements d’avenir sur le campus Paris-Saclay. 
Eric Perrin-Pelletier a assuré la présidence du groupe thématique « Télécoms » du Pôle de compétitivité Systematic Paris-Région depuis sa création en 2005 jusqu’en 2009.

 

Alexandre Moulin, Trésorier 

Alexandre Moulin est Directeur Général Adjoint, en charge de l’administration et des relations institutionnelles de l’Institut de Recherche Technologique BIOASTER. X-Mines de formation, Alexandre Moulin a entamé sa carrière dans la fonction publique où il a occupé différents postes de direction, se focalisant sur divers sujets autour de l’emploi et l’’économie, la compétitivité et l’innovation en recherche… Il a notamment été en 2012 Directeur Régional Adjoint de la DIRRECTE Rhône-Alpes et Commissaire au redressement productif. 
Avant de rejoindre BIOASTER et, depuis 2014, Alexandre a rempli la fonction de Directeur Général de la Fondation pour l’Université de Lyon. Il a ainsi contribué à renforcer le lien et les partenariats concrets entre l’Université de Lyon et le monde socioéconomique sur divers sujets : IDEX, mathématiques et informatique, santé globale, formations innovantes, international, usine du futur.

 

 

A propos de l’Association French Institutes of Technology

Fondés sur des partenariats public-privé, les IRT agissent en tant qu’opérateurs de recherche et facilitent l’accélération du développement et du transfert de nouvelles solutions technologiques dans des domaines stratégiques clés. Les innovations des IRT bénéficient à leur écosystème et à leurs partenaires nationaux et internationaux. 
Reconnus comme des acteurs incontournables dans des domaines clés de la recherche technologique, les IRT ont créé l’Association des IRT (« French Institute of Technology ») qui vise à renforcer l’attractivité du modèle des IRT, dans leur diversité structurelle et organisationnelle, tant sur un plan national qu’international ; être l’interlocuteur de la Commission Européenne pour que les IRT trouvent toute leur place au sein des différents programmes de Recherche et d’Innovation et notamment les programmes H2020 ; promouvoir les échanges entre les membres des IRT et coordonner leurs actions pour optimiser leur efficacité de fonctionnement, leur développement et leur pérennisation ; développer la cohérence entre les différents objets du Programme « Investissements d’Avenir », notamment en renforçant les liens entre les mondes académiques et industriels. Les IRT se sont vu attribuer une dotation de 940 M€ dans le cadre du Programme des Investissements d’Avenir et bénéficient du soutien de leurs écosystèmes locaux et des collectivités territoriales.

 

Contacts presse :
 Marion Molina : marionmolinapro@gmail.com – 06 29 11 52 08
 Claire Flin : clairefline@gmail.com – 06 95 41 95 90

 

Visualiser le communiqué de presse en PDF